Pêche à la truite

Les truites sont des poissons qu’il est possible de pêcher dans les rivières, sous réserve de détenir une carte de pêche et de respecter les périodes d’autorisation et la réglementation. Mais il est également possible de s’adonner à cette passion sur des parcours de pêche mis à disposition par des piscicultures, sans avoir besoin de carte de pêche, grâce à des tarifs adaptés à la demi-journée, à la journée, ou encore en fonction du nombre de truites pêchées (pêche « au kilo »). Certains pisciculteurs proposent même des activités complémentaires pour agrémenter votre journée : barbecue, animations musicales, restauration, marchés de producteurs.

Tout un univers à découvrir !

Deux espèces de truites sont majoritairement présentes en eau douce

  • La truite fario : elle peuple les rivières et les lacs. On la trouve également en pisciculture.
  • La truite arc-en-ciel : originaire d’Amérique du Nord, elle est aujourd’hui très répandue dans les rivières et lacs français. C’est la principale espèce élevée en France.

Où pêcher la truite ?

Pour savoir où pratiquer la pêche à la truite, il s’agit de trouver des plans d’eau frais et bien oxygénés. La truite aime l’eau fraîche et de bonne qualité et la recherche pendant l’été. Elle apprécie les eaux calmes dans lesquelles elle pourra se développer. Partout en France, de nombreuses piscicultures proposent des activités de pêche de loisir. Ces parcours de pêche participent au développement du tourisme rural et la découverte de l’environnement des fermes piscicoles.

Quand pêcher la truite ?

Il existe des périodes de pêche en rivière appelées « périodes d’ouverture », ce sont les périodes pendant lesquelles la pêche d’un poisson est autorisée (pour la truite : du deuxième samedi de mars à septembre).

Dans les piscicultures ou étangs privés, on peut pêcher la truite tout au long de l’année

Comment pécher la truite

Il existe plusieurs techniques de pêche en eau douce :

  • La pêche au flotteur : pour ce type de pêche il y a une partie de la ligne de pêche qui empêche l’hameçon de s’enfoncer dans l’eau. C’est la pêche traditionnelle.
  • La pêche à la bombette : cette technique permet de pêcher loin du bord. Elle a été développée pour la pêche dans les grands lacs de montagne mais fonctionne tout aussi bien en mer.
  • La pêche au posé : cette technique consiste à laisser reposer la ligne, avec un poisson mort pour appât, sur le fond de l’eau.
  • La pêche à vue : une technique de pêche qui consiste à repérer les poissons dans l’eau, de viser le poisson repéré pour jeter l’hameçon près de lui et enfin de l’attirer avec.
  • La pêche au toc : cette technique vise les truites farios dans les rivières avec des appâts naturels. Le pêcheur pose l’appât accroché au fil au fond de l’eau là où les truites viennent habituellement se nourrir. Quand la ligne vibrera cela signifiera qu’un poisson mord.
  • La pêche à la mouche : technique qui consiste à pêcher un poisson avec un leurre (insecte ou larve). La mouche peut être flottante ou alors noyée sous l’eau.
  • Le No Kill : une méthode de pêche au cours de laquelle le pêcheur relâche le poisson après quelques secondes hors de l’eau et ne le blesse pas grâce à des hameçons spéciaux.

Quel matériel de pêche avoir pour débuter la pêche à la truite en plan d’eau ?

Il y a différents éléments indispensables pour la pratique de la pêche de la truite à commencer par la canne. Le deuxième élément est le moulinet, il va servir de réserve de fil. On optera pour une taille 1000 (plus petit) à 2000 lorsque que l’on pêchera dans des étangs plus grands avec une taille de canne conséquente. La grosseur de l’hameçon sera également adaptée à la taille du poisson convoité.

Indispensable aussi, le fil, ici, 150 mètres suffisent, à vous de choisir le diamètre qui vous convient. Ensuite, vient l’étape finale : le montage. Le plus simple à utiliser lorsqu’on est débutant est le montage flotteur. Et enfin, la touche finale : l’appât. Sans lui impossible de pêcher quelconque poisson. On peut également se munir d’une épuisette pour récupérer le poisson plus facilement une fois qu’il est attrapé.

Renseignez-vous auprès de votre pisciculture, le matériel est parfois fourni à votre arrivée (prêté ou loué) pour vous faciliter la tâche !

Comment choisir sa canne pour la pêche à la truite ?

Il est important pour un pêcheur de truite d’avoir le matériel qui correspond à son type de pêche et qui répond à l’environnement du poisson afin de pêcher de la meilleure façon possible. La canne à pêche qui sera choisie doit être légère pour pêcher pendant des heures, mais elle doit aussi être assez solide. Le fil doit être lui aussi assez résistant pour ne pas casser. Pour une canne adaptée à différents types de situations, privilégiez une longueur de 3 à 4 mètres. Quant au montage, un poids de 3 à 20 grammes serait idéal.

Quel appât pour pêcher la truite ?

Il est possible d’utiliser différents types de leurres :

  • Des appâts naturels : vers de terre teignes…
  • Des appâts artificiels : la pâte à truite pour la pêche en plans d’eau, le leurre souple en forme de larve ou de ver

Il existe différentes couleurs de leurres : du jaune, du noir, du vert… Il faut faire des essais pour savoir avec quelle couleur les poissons vont être les plus réceptifs. Celle-ci va changer en fonction du temps, du poisson et de nombreux autres indicateurs.

Comment monter une ligne ?

Le montage d’une ligne est une étape capitale dans la préparation de la canne à pêche. Il existe différents montages :

  • La plombée progressive : elle permet un réglage précis de la vitesse de descente de l’appât ;
  • La plombée étalée : elle permet à l’appât de descendre lentement ;
  • La plombée groupée : elle permet à l’appât de descendre rapidement ;
  • La plombée dégressive : elle permet comme la plombée progressive, un réglage précis de la vitesse de descente de l’appât.

Quel bouchon utiliser pour pêcher ?

Il est nécessaire de savoir quel bouchon utiliser pour la pêche.

Pour les courants lents, à l’instar de ceux présents dans les étangs, il est conseillé d’utiliser des bouchons fusiformes, c’est à dire de type carotte ou allumettes.

Pour les pêches avec des courants plus mouvementés comme dans les rivières et les fleuves, les flotteurs « goutte d’eau » apporteront une stabilité conséquente.

Enfin, dans les eaux à forts courants, il faut privilégier les flotteurs plats qui ne se feront pas ou peu emporter par le courant.

Actualités

Pêche à la truite

Restez en contact avec vos pisciculteurs! Certains d'entre eux proposent de nombreux services comme la vente au détail tout au long de l'année : truite fraîche, truite fumée, rillettes... de quoi régaler toute la famille.

Pour les amoureux de la pêche à la truite, rendez-vous sur vos parcours de pêche préférés dès que le confinement sera levé. D'ici là, prenez soin de vous.

Retrouvez toutes les piscicultures ouvertes au public en France

Pour les gourmands

Retrouvez nos recettes de poissons d'aquaculture sur www.atelierpoisson.fr

Pour les curieux

Pour plus d'informations sur l'aquaculture, rendez-vous sur www.poisson-aquaculture.fr


Campagne financée avec le concours de :



Mentions légales|Toutes les piscicultures ouvrant leurs portes en France